Bonjour,

après bien des déboires avec ma robe, devenue blouse, devenue... rien, j'ai enfin réussi à finir une cousette. Il faut dire que j'ai mis toutes les chances de mon côté avec des valeurs sûres : le patron de la robe trapèze des intemporels et des tissus déjà utilisés donc sans surprise.

J'ai quand même tenté une nouveauté avec les poches façon cabane d'Elilou. Cela faisait un moment que je regardais ces poches avec envie. Le tuto est bien fait, c'était très amusant, sauf que je suis un peu gourde étourdie parfois. J'ai dessiné mes fonds de poche au pif, la forme était jolie... mais... je me suis rendu compte un peu trop tard que les dimensions étaient bien trop petites.Quand je dis tard, c'est vraiment tard : les passepoils étaient cousus, la première partie de la poche cousue ET surpiquée... Et là, j'ai réalisé que l'on ne pouvait rentrer que 2 cm de doigts dans les poches, oui, oui, elles étaient vraiment ridiculement petites ! J'ai bien pensé à recommencer du début, j'avais asssez de tissu, mais franchement, je n'avais pas envie. Alors, j'ai décidé de condamner les pauvres petites poches, je les ai alors redécoupées, encore plus petites et nous voici donc avec de fausses poches. C'est moins pratique pour cacher les petits trésors d'une enfant de 6 ans, mais c'est tout aussi joli.

Pour être plus confortable, elle est entièrement doublée avec le coton fleuri utilisé pour les poches. 

Elle pourra être portée avec un sous-pull et un legging.

 

WP_20140926_002-1

IMG_20141001_215351

WP_20140926_010

WP_20140926_008

(Les fausses poches)

WP_20140926_012

 (Le double ourlet presque droit et presque invisible)

 

Velours pétrole  :  les coupons de Saint-Pierre déjà vu ici

Coton pour la doublure : marché de la Plaine à Marseille

 

Il faut vraiment que je fasse quelque chose pour la qualité des photos ici, c'est déplorable ! 

 

A bientôt pour de la couture fonctionnelle et ultra facile.